Nous sommes passé sous la barre des 7h !

Le temps de sommeil total moyen des français est passé à 6h42, soit inférieur aux « 7 heures minimales recommandées pour une bonne récupération ». (enquête du Baromètre de Santé Publique 2017)

Le sommeil est un besoin fondamental de l’être humain, au même titre que boire et manger ; il est ainsi essentiel à un bon état de santé.
Et pourtant, dans une étude réalisée en 2017, par Damien Léger1, 2Abdelkrim Zeghnoun 3, Brice Faraut1,2, Jean-Baptiste Richard 3

1 Université Paris Descartes, Université de Paris, EA 7330 VIFASOM, Paris, France ; 2 APHP, APHP5, Hôtel Dieu, Centre du sommeil et de la vigilance, Paris, France  ; 3 Santé publique France, Saint-Maurice, France Soumis

 il ressort : « Si le Temps de Sommeil Total par 24 h est proche de 7 heures en France, et que les 18-25 ans dorment le plus longtemps, une proportion cependant élevée de Français dort moins de 6 heures, sont en dette ou en restriction de sommeil. Plus d’un quart des français parviennent à faire la sieste pour compenser cette dette, mais l’insuffisance de sommeil demeure un enjeu crucial de prévention des maladies chroniques. »

Les risques liés au manque de sommeil

Le manque de sommeil, s’il s’installe durablement, a différentes conséquences :

  • Une diminution de l’état de vigilance, une baisse de concentration ; la baisse de vigilance est un facteur important du risque d’accident de circulation, d’accident du travail, et non seulement dans les tâches dites à risques, mais aussi dans les chutes de plain-pied !
  • La baisse de vigilance a également une incidence sur la qualité relationnelle. L’irritabilité déclenchée par le manque de sommeil (comment vous êtes, vous le matin, après plusieurs mauvaises nuits ?) , a des effets sur le mode de communication avec sa famille, ses collègues.
  • L’aggravation du « risque d’obésité, de diabète, d’hypertension et de pathologies cardiaques »
Chat sommeil

Comment prendre soin de son sommeil ?

Afin de pallier à cette diminution du temps total de sommeil, plusieurs axes sont à envisager :

  • Communiquer et expliquer la physiologie du sommeil et ses mécanismes
  • Partager les bonnes pratiques
  • Favoriser l’apprentissage de techniques douces favorisant l’endormissement et le calme

 

  • Par expérience dans nos formations, nous avons constaté que les mécanismes du sommeil sont méconnus ou connus partiellement. Beaucoup de croyances sont présentes dans les esprits à ce sujet. Par les ateliers pratiques nous partageons et expliquons la physiologie du sommeil ; cela apporte une meilleure compréhension et contribue à modifier les croyances en place.
  • Dans un second temps, partager quelques bonnes pratiques qui vont favoriser une meilleure qualité de sommeil. L’objectif, ici, est de viser un sommeil récupérateur pour l’individu. Pour cela, il convient d’expliquer pourquoi être scotché sur son écran de smartphone, dans son lit, au moment de s’endormir est une mauvaise pratique.
  • Enfin, nous proposons différents exercices de respiration adaptés à différentes situations qui posent problème en lien avec le sommeil : l’endormissement, les réveils nocturnes, les coups de pompe en journée.

Les bénéfices d’un meilleur sommeil :

Pour l’individu :

  • Rester en bonne santé
  • Diminuer concrètement le risque d’accident domestique et au travail
  • Maintenir une qualité relationnelle personnelle et professionnelle

Pour l’entreprise :

  • Répondre à l’obligation de maintien en bonne santé du salarié
  • Diminuer concrètement le risque d’accident du travail
  • Faire baisser l’absentéisme
  • Maintenir une qualité de communication interne, favorisant la qualité de vie au travail. Celle-ci est un élément essentiel au bon fonctionnement de l’entreprise, en terme de productivité, rentabilité, créativité, etc…

Pour conclure, prenez soin de la qualité de sommeil de vos collaborateurs et maintenez la bonne marche de votre entreprise !

Pour aller plus loin, notre atelier de 3 heures :

« Un meilleur sommeil pour une sécurité renforcée »